Luc 2: 25-33 Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.

Il avait été divinement averti par le Saint Esprit qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.

Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi, Il le reçu dans ses bras, bénit Dieu et dit :
«Maintenant, Seigneur, Tu laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut. Salut que Tu as préparé devant tous les peuples. Lumière pour éclairer les nations, et Gloire d’Israël, ton peuple.»

Rien n’égale la puissance de la patience. La compagnie NIKE a sorti une publicité intitulée : «Resté dans le jeu pour gagner!». C’était plutôt une suggestion pour inciter les athlètes à rester dans le jeu pour gagner le prix.

Siméon, n’était pas un athlète, mais aurait été bien placé pour rehausser cette publicité.

Siméon était un homme précieux. Il n’était pas seulement un homme juste, et bon. Il était aussi dévoué, dédié, consistent et patient. Ne vivant pas seulement en étant un croyant, mais aussi avait un but. Il espérait et désirait profondément la promesse de Dieu.

Nous devrions avoir une certaine attente et soif de voir la manifestation du Roi des rois et du Seigneur des seigneurs. Cette soif de cette manifestation fait de nous des croyants.

Siméon était vieux, il a attendu le Seigneur toute sa vie, pendant plusieurs décennies. Il n’était pas impatient. Il attendait en espérant un grand mouvement de Dieu et il n’a pas été déçu par Dieu.

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les chrétiens paraissent différents et en feu? Cela se pourrait que quelqu’un soit la raison.

La raison pour laquelle les Chrétiens restent dans la partie pour gagner est que profondément à l’intérieur d’eux autres, une voix leur dit de ne pas abandonner, et ne pas lâcher prise, et ils savent que Celui qui promet est fidèle.

Bien aimés, si Jésus est proche de nous, c’est merveilleux!

Le Saint-Esprit était en Siméon. Dans la bible, les gens, en étant dévoués, ne recevaient pas pour autant le Saint-Esprit, mais plutôt les gens désespérés, affamés et patients.

L’Esprit Saint avait révélé à Siméon qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu Christ le Seigneur.

Aucun démon ne peut détruire un homme ou une femme qui s’accroche aux promesses de Dieu. Ils refusent de donner accès à tout découragement, toute déception ou anxiété ayant pour but de les détruire. Ils se relèvent en tout temps et courent prendre refuge aux pieds de JÉSUS.

Comme Siméon, étant croyants, déclarons toutes les promesses de Dieu et attendons avec assurance ou espérance la manifestation de sa fidélité!

Si vous n’êtes pas guidés par le Saint-Esprit, comme plusieurs l’ont été à Jérusalem lorsque Marie et Joseph sont entrés dans le temple, vous pouvez manquer leur visitation. En tant que croyants, nous devons être attentifs ou sensibles aux temps marqués par Dieu.

Reconnaissez dans quel temps nous sommes : ce n’est pas le moment de pleurer, mais de se relever et d’être constamment après notre Rédempteur, sachant que Celui qui a nous a appelé est fidèle. Le Seigneur prépare sa jeune mariée pour son avènement. Des rois et des nations prennent position. C’est le temps de sonner les trompettes. C’est le temps pour que la mariée soit en amour avec son Roi.

Comme Siméon, nous devons attendre que la promesse soit placée dans nos mains. Dieu manifestera certainement Sa promesse dans nos vies!

Comme Siméon, nous devons attendre jusqu’à ce que nous voyions notre Roi, jusqu’à ce que nous soyons infusés par JÉSUS, et jusqu’à ce que nous nous avancions dans la bonne direction et au bon moment par le Saint-Esprit. Étant enfants de Dieu, patientons jusqu’à la promesse, cela en vaut la peine. Dieu en est digne.

Watch the video