Nous sommes le jour 9 de notre série dévotionnelle du psaumes 106, de l’étude biblique du Prophète Shyju Mathe de l’Église Emmanuel à Montréal. Hier (Day 8), nous avons vu comment notre zèle pour le Seigneur peut attirer Sa gloire. Aujourd’hui, le prophète Shyju nous exhorte à montrer de la grâce à l’égard de nos enseignants en toute situation.

Partagez avec un voisin, si vous êtes nouveau à cette série, veuillez vous abonner au blog et la prochaine dévotion vous sera parvenue directement dans votre adresse courriel demain. Une bonne journée remplie de grâce!

Jour 9 : NE RENDEZ PAS VOS ENSEIGNANTS AMERS PAR VOS CHOIX

L’esprit de compétition vous tuera de l’intérieur. Que vous vous comparez à votre famille, à vos amis ou à vos leaders, sachez que la comparaison mène au jugement et le jugement fait partie du péché d’orgueil.

Cher ami, ne regardez pas vos leaders et vous comparez à eux. Ils ont été désignés selon le plan de Dieu. Lorsque vous les critiquez et les jugez, vous aurez le même résultat que Aaron et Myriame ont enduré. Le dérapage dans le camp a été immédiatement arrêté lorsque Myriame a été couverte de lèpre et toute la congrégation sujette à la mort cela a entraîné un temps mort jusqu’à ce qu’elle soit guérie.

Prière: Mon Dieu, donne-moi la grâce de ne jamais être jaloux.

Chers amis, les leaders sont appointés par Dieu pour vous bénir, vous protéger et vous aider à grandir. Si vous vous laisser entraîner par l’insatisfaction dans votre cœur, vous ne ferez que passer à côté de ce que Dieu a préparé pour vous. Ne soyez pas en compétition avec vos leaders par arrogance.

Psaume 106: 32-33.«Ils irritèrent l’Éternel près des eaux de Meriba. Et Moïse fut puni à cause d’eux.»

Moïse était frustré par les constantes complaintes du peuple et a réagi avec colère au lieu de paix. En conséquence, l’homme que Dieu a choisi pour guider le peuple vers la terre promise, a seulement pu regarder de loin la destination. Il a été forcé de passer le bâton à Joshua de guider le peuple et lui, de mourir sur la montagne.

Mes bien-aimés, ne rendez pas vos leaders amers. Au contraire, soyez pour eux une bénédiction.