[English Translation] [Spanish Translation] Malgré le fait que j’ai commencé à prêcher à l’âge de 7 ans, j’avais mes propres luttes durant mes années d’adolescence. Tout ce qui a été ancré en moi depuis mon enfance se faisait tester. Ce qui était le plus difficile était la pression de mes pairs. Quel enfant ne voudrait pas se faire accepter par ses amis?

Blog-4

Pour moi, être accepté par mes amis était de compromettre ma passion pour le Christ et la Parole de Dieu. Cependant, tout deux étaient des choses importantes que je n’étais pas disposé à sacrifier.

Ma mère a suivi ce que la Bible lui a enseigné. «Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.» (Proverbes 22 :6) Cependant, lorsque c’était l’heure de l’épreuve, la tentation de plaire mes amis était plus forte que d’obéir ma mère. J’étais entouré par des amis qui pensaient que j’étais fou de ne pas passer mon temps avec eux.

Mais lorsque je grandissais, ce que ma mère a instillé en moi résonnait dans mes oreilles. Elle me disait «Shyju, tu es un Lévite, tu es mis à part pour Jésus.» Elle me rappelait que le Seigneur pouvait se servir de moi tout comme certains jeunes hommes qui étaient servis puissamment par Dieu. Même avant l’âge de 7 ans, elle commença à m’encourager à chercher le Seigneur. Lorsque je retournais chez moi après l’école, j’avais hâte d’avoir mon heure de prière.

De nombreux fois j’ai entendu des gens dire «Laissez donc les enfants faire ce qu’ils veulent» ou «Donnez-leur la liberté de choisir ce qu’ils veulent.» J’ai même eu des gens qui m’ont dit que ma mère n’aurait pas dû imposer la religion si tôt dans ma vie.

Mais pensez-y. Si ma mère n’avait pas rempli avec de telles pensées, quelles autres pensées aurais-je suivi? Celles de ma professeure qui n’est pas sauvée ou celles d’un camarade qui n’a aucune direction dans la vie?

Aujourd’hui je peux aussi dire que je suis reconnaissant envers Dieu pour avoir eu une mère qui luttait constamment pour moi, non seulement durant mes années d’adolescence mais aussi plus tard. Auparavant, je disais à ma mère qu’elle exagérait.  Mais maintenant, je peux témoigner qu’à cause des prières de ma mère, le Seigneur m’aidait lorsque je passais par les mêmes troubles et défis que les autres jeunes éprouvaient.

Mamans! Voici quelques éléments pour garder en cœur lorsque vous luttez pour vos enfants:

C’est la guerre!

Nous savons déjà que les mères devraient intercéder pour leurs enfants. Mais d’après moi, les mères doivent avoir un esprit d’intercession qui prend le royaume spirituel avec force. Nous devons comprendre que l’ennemi tente avec impatience de dévorer cette génération.

Il ne suffit pas d’apprendre à vos enfants de vous obéir mais vous devez aussi être conscient qu’il y a un esprit de rébellion que vous devez lier dans le royaume spirituel. Vous devez donc intercéder pour eux ainsi que de vous élever pour combattre ces puissances des ténèbres que Dieu a mis sous votre autorité.« Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.» (2 Corinthiens 10: 3-4)

Déclarez la guerre

Souvenez-vous que Dieu attend à ce que vous liez et délivrez des choses sur la terre. Mathieu 16:19 déclare «Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.»  Plusieurs fois lorsque je me suis levé j’ai vu ma mère près de mon lit en train de réprimander chaque démon qui vient contre moi pour me détourner du Seigneur.

Gardez votre cœur

Lorsque vous voyez que vos enfants agissent d’une manière inhabituelle, ne laissez pas la situation affecter votre esprit. Vous pourrez devenir victime de la pression si vous ne prenez pas contrôle de la situation dans l’esprit. L’ennemi tentera d’employer cette situation pour vous bouleverser et effectivement brouiller votre discernement et votre nécessité de chercher Dieu. Ne prenez pas ces moments de rébellions inhabituels personnellement. C’est possible que votre enfant ne réalisera même pas qu’il or elle a ouvert des portes que l’ennemi peut prendre contrôle de leur caractère. Ceci est pourquoi c’est écrit que le fils prodigue a dû réaliser les répercussions de ses actions avant de retourner chez son père.  C’est important que vous gardiez votre cœur pour que vous discerniez ce qui est bon dans votre esprit et ne pas vous laisser emporter émotionnellement.

Discernez la situation

Votre première réaction à la rébellion doit être la prière et demander que Dieu vous donne le discernement. C’est commun de voir des enfants aller contre l’autorité mais il y a aussi des occasions lorsque l’ennemi prend contrôle de leur pensée et les causent à être provocant. Une mère peut facilement reconnaître lorsque son enfant se comporte étrangement. Est-ce juste la rébellion ou est-ce un esprit de colère? Ou encore, est-ce un esprit de rébellion générationnelle? Dans ce cas, votre prière devrait se diriger contre cet esprit en question pour qu’il lâche votre enfant. Ou, est-ce possible que ça soit un esprit de convoitise, de gourmandise ou un autre esprit quelconque? C’est plus facile de faire face à la situation si vous êtes capable de discerner quel genre d’esprit contrôle votre enfant.

Demandez à Dieu de l’exposer

Demandez à Dieu de vous révéler les choses cachées. Vous allez être surpris de la manière dont Dieu exposera certain secrets. Une fois exposé, ce serait plus facile de l’affronter. Y-a-t-il un ami particulier qui est la cause du comportement? Y-a-t-il une maison en particulier que votre enfant ne devrait pas y aller?

Prenez action

Il faut être sage en prenant les actions nécessaires. Souvenez-vous qu’il y a des choses que vous aviez besoin de vaincre dans l’esprit. Premièrement, avant même de discuter avec vos enfants, affrontez la situation dans votre esprit. Demandez au Seigneur ce que vous devez dire à vos enfants. Quels mots devez-vous employer? Quand devrez-vous arrêter la discussion? Prenez le temps de lutter contre cet esprit en prière et le jeûne. Liez les esprits qui pourront prendre contrôle de votre enfant comme l’esprit de l’haine et de la désobéissance.  Relâcher l’amour dans leurs cœurs au nom de Jésus, et ensuite, agissez en amour. Croyez-moi lorsque je vous dis que vous pouviez atteindre vos enfants d’une meilleure façon en tant que mère et amie au lieu d’une mère qui a une attitude de «je sais tout».

Tenez bon à la promesse

Je vois plusieurs parents qui sont bouleversés par ce qui arrivent avec leurs enfants. Mais l’émotion ne change rien. Ne gaspillez pas le temps que vous attendiez pour que votre fils revienne à la maison en étant se stressant. Au lieu, faites la guerre contre les  combats de l’ennemi. Bientôt vous verrez une différence dans le cœur de votre enfant et dans sa façon de vous répondre.

Malgré ce qui arrive et les défis qui surgissent dans votre famille, tenez bon à la Parole de Dieu. En fait, c’est notre seul espoir. N’oublions pas sa promesse. «Quand les montagnes s’éloigneraient, Quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s’éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l’Éternel, qui a compassion de toi.» (Isaïe 54:10)

Question : Si vous êtes une mère, y-a-t-il quelque chose que vous aimerait que vos enfants comprennent de vous?