Nous souhaitons la bienvenue à notre famille RN et à nos lecteurs dans cette nouvelle série passionnante, Préparation pour l’Heure de Minuit. Aujourd’hui, dans la première partie, «Bâtir pour le Réveil», le Pasteur Shyju libère une parole puissante pour que l’Église se lève et soit les revivalistes dont le Seigneur rêve!

Mes amis, nous devons préparer nos cœurs pour un réveil sans précédent que Dieu veut libérer sur nous en cette saison. Commençons à prier et à aimer Jésus comme jamais auparavant, à nous aimer les uns les autres et à être humbles comme jamais auparavant! Je crois que nous serons grandement récompensés dans notre préparation, au Nom Puissant de Jésus. Amen.

Puissiez-vous réaliser, par la grâce du Saint-Esprit, le temps est à portée de main : il y a un puissant réveil que le Seigneur souhaite répandre en cette prochaine saison.

Notre première question peut être, comment dois-je me préparer? Cher ami, cela a tout à voir avec QUOI et COMMENT nous construisons.

Psaumes 127 : 1 Si l’Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain.

Ici, nous avons un constructeur qui construit une maison, mais il dit «Si l’Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain». Les gens construisent depuis des siècles. Ils n’ont pas tous nécessairement demandé au Seigneur la permission de construire. Ils ont construit beaucoup de choses, accomplissant ce qu’ils voulaient accomplir.

Pourtant, l’Écriture dit : Si l’Éternel ne bâtit la maison, ils travaillent en vain. Que veut dire le Seigneur par leur travail en vain?

Nous devons comprendre ce que la Bible appelle vanité. Si quelque chose est en train d’être construit, il peut être réel, fort, acceptable et grandement célébré, mais aux yeux du Seigneur, Dieu l’appelle vanité, si ce n’est pas quelque chose approuvé à Ses yeux. C’est de la vanité.

Il y a tellement de choses que nous construisons dans nos vies. Nous pouvons passer des décennies à bâtir nos carrières, nos relations, nos amitiés, tant de choses, mais à moins que la main du Seigneur ne l’ait bâtie, le Seigneur appelle nos efforts vains.

En préparation au réveil, nous devons faire l’inventaire de nos vies actuelles et demander, premièrement : ce que je construis est-il de moi ou la main du Seigneur est-elle dedans?

Si votre bâtiment n’est pas orchestré par le Seigneur, s’il n’est pas né du cœur de Dieu. S’il n’est pas instigué par le Seigneur, alors peuple de Dieu, la Bible dit que c’est de la vanité.

ARRÊTEZ. Vous travaillez en vain.

Considérons un projet de construction au début de la Genèse, cette histoire connue sous le nom de «La tour de Babel». Après que ces personnes, sans un seul outil électrique, aient presque atteint le ciel avec de la brique et du mortier, le Seigneur est arrivé pour inspecter:

Et l’Éternel dit : «Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté.» (Genèse 11 : 6).

C’est le témoignage de Dieu, que peu importe ce que ces humains aient planifié, rien ne les serait impossible. Pourquoi? Ils formaient un seul peuple, comme une armée d’un seul homme, dans une unité parfaite, fonctionnant et se réunissant dans un seul but, donc rien ne leur serait impossible.

Nous sommes ici en tant qu’Église et il y a trop de choses qui ont été aussi impossibles pour nous.

Pourquoi?

Si Dieu regardait l’Église aujourd’hui, notre unité est manquante. Il est très difficile de trouver une unité dans les églises aujourd’hui, de trouver un peuple uni qui se tiendra avec la vision de son pasteur, un groupe de personnes qui éradiqueront la calomnie et les commérages, un groupe de personnes qui s’aimeront inconditionnellement, feront preuve de bonté et de soin les uns envers les autres, qui se soulèveront les uns les autres. Vous et moi savons que c’est très difficile à trouver.

Pourtant, même avec cette unité à Babel, quand Dieu a regardé cette tour, cela ne lui a pas plu. Dieu a mis de la confusion dans leur langue et ils ont été dispersés dans le monde entier. (Gen. 11:7)

Peuple de Dieu, ils avaient une grande unité, mais ils ont manqué la divinité. Ils avaient un grand sens de l’orientation, mais ils ont raté l’occasion de comprendre Sa vision.

Est-ce notre histoire? Est-ce ce que Dieu dira de nous, que nous sommes de grands bâtisseurs, mais que nous décevons son cœur?

Peuple de Dieu, en cette saison, peu importe si nous construisons des tours qui atteignent le ciel, ce qui importe, c’est la joie du Seigneur.

Considérons la deuxième partie de ce puissant verset :

Psaumes 127 : 1 b Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain.

Ici, nous avons un gardien qui fait bien son travail. Il est éveillé et surveille, mais les Écritures disent, Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain.

Quelle est cette ville? Est-ce Jérusalem? Bangalore? Harare? Montréal? Considérez le choc quand Jésus a illuminé cette vérité à ses disciples, quand Il a proclamé : «Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.» (Matthieu 5:14)

Cher croyant, vous êtes cette ville! Jésus dit que vous êtes la lumière du monde! Il dit que vous êtes la ville de lumière qui ne peut être cachée.

Oui, mon ami, le Seigneur dit, tu es une ville. Vous avez des structures. Vous avez des systèmes. Vous avez une gestion et des normes. Vous avez des attentes. Vous avez créé des systèmes de plomberie, d’électricité, de gestion des déchets. Vous avez créé la façon dont votre vie, cette ville, fonctionne. La planification et l’intentionnalité de votre vie détermineront la réussite de votre ville.

La façon dont nous créons des structures et des systèmes d’ordre divin dans notre vie déterminera la quantité de lumière qui brille. Tout ce que vous arrosez dans votre ville grandira et tout ce dont vous vous occupez, vous prêtez attention, cela s’épanouira. Considérez les choix.

Notre ville est censée être cette lumière brillante du Christ qui apportera de la joie à de nombreuses autres villes autour. Le problème aujourd’hui, c’est que nous n’avons pas permis au Seigneur de veiller sur nos villes. Nous avons essentiellement demandé au Seigneur de bénir nos plans, de nous aider dans ce que nous voulons, de construire notre maison comme nous le voulons, et nous entretenons notre ville comme nous le voulons. Mais le Seigneur n’a pas été invité, d’abord à construire, ensuite à veiller sur elle.

Bien-aimés, le Seigneur Jésus demande en cette heure de minuit : «Mon enfant, peux-tu me permettre de veiller sur ta ville?».

Oui, nous sommes dans une saison de secousses puissantes, une saison où tout autour de nous tremble. Mais vous et moi, bien-aimés, nous nous réveillons. Cette saison, le Seigneur nous réveille. En cette saison, le Seigneur nous réveille à son amour. Le Seigneur vous appelle, et Il dit : «Permettez-Moi de construire. Permets-Moi d’être ta sentinelle», car l’Heure de Minuit est proche!

Puissions-nous nous réjouir en cette Heure de Minuit et puissions-nous nous préparer, en tant que Son Épouse, pour ce Réveil à venir! Pour entendre le message complet en Anglais, Punjabi, Hindi, Malayalum, Français, Espagnol ou Italien, cliquez sur le lien et partagez avec vos amis! Partagez sur vos médias sociaux préférés. Merci.

Anglais: https://youtu.be/ycgVeqI85KU
Espagnol: https://youtu.be/qN34c_bzbMw
Français: https://youtu.be/hnJhl1U-ufw
Italien: https://youtu.be/ihVwape43M8
Malayalum: https://youtu.be/ddw0lyEGNpQ
Hindi: https://youtu.be/lEDrOI9LVBg
Punjabi: https://youtu.be/FXRARw5uv-0