[Check the Post in English] Imaginez que vous avez une fille adolescente qui vous est très chère et un jour elle vous dit, « Papa, je suis enceinte! »

Bishop-TD-Jakes-Sarah-Henson

Comment réagiriez-vous? Que feriez-vous? C’est difficile à digérer, n’est-ce pas?

Un bébé à 14 ans!

C’est exactement ce qui s’est passé à l’évêque T.D. Jakes, un des prédicateurs les plus influents dans le monde. Sa fille de 14 ans, Sarah Jakes, lui a annoncé cette nouvelle tragique. Pouvez-vous imaginer les dizaines de questions qui auraient traversées son esprit: Comment puis-je faire face au monde? Que dirais-je à l’église? Comment est-ce que celà a pu arriver à ma fille?

La bonne nouvelle est que l’histoire n’arrête pas là!

Voici le témoignage de Sarah. Ça vaut bien la lecture!

Mon nom est Sarah Jakes et on m’a donné la tâche d’introduire un homme qui n’a besoin d’aucune introduction; mon papa, l’évêque Jakes. Lorsqu’ils m’ont dit que j’allais faire l’introduction, je me demandais ce que j’allais dire. Je peux parler à propos des milliers de vies qu’il a changées avec ses prédications ou les milliers qui ont été touchés par ses livres, mais au lieu j’ai décidé de parler à propos de la nuit lorsqu’il a changé la vie de sa petite fille.

Probablement, certains d’entre vous ne savent pas que j’ai eu mon fils Malachie à l’âge de 14 ans et à l’époque je pensais seulement à moi-même. Je me rappelle quand je suis revenue à l’église avec mon fils et mon père nous a demandé de se lever et il nous a accueillis dans le service. Je sentais à ce moment qu’il avait couvert mon dos. Nous avons continué à aller à l’église semaine après semaine et finalement j’ai dis à mon père que je ne voulais plus y aller car je sentais que les gens me jugeaient et j’avais peur. Je lui ai dit qu’il y avait une amie de la famille en particulier qui me tournait le dos chaque fois que je l’approchais ou me regardait fixement et se cachait. Je lui ai dit que je ne voulais plus y aller et que j’aimerais mieux m’asseoir en arrière. Il me répondit: « cette personne en particulier est aussi tombée enceinte quand elle avait ton âge. » Il ajouta « parfois quand quelqu’un te regarde fixement ce n’est pas parce qu’il te juge mais c’est parce qu’il se demande comment leur vie aurait pu être s’il aurait eu la force de faire ce que tu fais. »

C’était à ce moment-là dans son salon qu’il m’a libéré de la honte de mon passé. Alors aujourd’hui je suis debout devant vous pour chaque mère adolescente, chaque femme qui a été violée, divorcée, abusée sexuellement, et je dis merci au Seigneur pour ce moment. Merci pour cette occasion, où nous serions libérées de notre passé pour marcher dans la voie que Dieu a pour nous. C’est à cause de cette conférence que des milliers de femmes seront changées et ce sera le début d’une nouvelle vie. Lorsque vous sortirez d’ici, vous serez déliée et libérée. Je suis contente pour vous. Aujourd’hui Dieu fera quelque chose d’une manière que lui seul peut faire. Veuillez accueillir mon père,  l’évêque Jakes.

En lisant ce témoignage nous devons nous demander comment traiter ce genre de pétrin auquel nous faisons face dans nos vies. Est-ce que nous permettons nos circonstances de nous  gouverner? Rétrogradons-nous? Perdons-nous notre joie, notre patience et notre amour?

Il m’a guidé chez moi

À présent, Sarah est en charge du ministère des femmes à l’église The Potter’s House à Dallas et vit avec ses deux enfants.

Sarah a récemment écrit un article intitulé, « Il m’a guidé à chez moi » sur son blog. L’article décrit comment Dieu a utilisé sa situation pour la guider « chez elle », dans une bonne relation avec Dieu.

Voici un extrait de ce qu’elle dit:

Ceci est pour vous… Vous qui choisissez de lâcher votre rêve parce que vous êtes convaincu le poids de votre passé ne dépasserait jamais l’espoir du futur. J’aimerai tout simplement vous dire quelque chose que j’ai appris, quelque chose qui reste vrai jusqu’à ce jour… Découvrez qui vous êtes en Christ, permettez-lui une invitation de vivre dans les parties les plus sombres et profondes de votre cœur. Lorsque vous sauriez à qui vous appartenez, vous découvrirez sans doute qui vous êtes. Dieu ne prend pas les opinions des autres avant de décider s’il devrait vous accorder sa grâce. La grâce de Dieu a pénétré dans les trous des fumeries de crack, des abris, des cliniques d’avortement, des prisons et même la salle d’accouchement d’une fille de 14 ans. La grâce de Dieu ne consulte pas les chuchotements des hommes car il sait déjà les secrets les plus sombres. Ma vie aurait pu prendre un détour qui m’aurait laissé perdue mais le Seigneur a vu juste de ne pas simplement créer un obstacle mais aussi de me guider chez moi…

Cher ami de GLC, vous ne lisez pas cet article par chance. Voici un mot pour vous: « Peu importe une vie brisée en plusieurs morceaux, Dieu peut quand même créer de vous un chef-d’œuvre, mais uniquement lorsque vous lui donnez toutes les pièces. Et oui, vous avez bien entendu – Malgré l’état de votre PETRIN, votre Dieu est bien capable et prêt à le changer en un MESSAGE. »

Dites-nous comment cet article vous a béni et n’oubliez pas de le partager avec vos amis.