Comment gardez-vous l’Équilibre dans votre vie ?

Manger sainement, faire de l’exercice, dormir suffisamment ? Tout cela est bien, mais savez-vous comment Jésus a vécu en équilibre constant ?

Quand nous regardons le Christ, nous pouvons voir qu’Il n’était pas un robot mais un humain, comme vous et moi. Jésus a pleuré sur Jérusalem (Luc 19:41). Il a pleuré sur la tombe de Lazare (Jean 11:35). Jésus avait des émotions et les exprimait clairement, mais Jésus était aussi stable tel un rocher, jamais conduit par une détresse émotionnelle, en communion étroite avec le Père.

Maintenant à Gethsémané, à la veille de Sa crucifixion, l’ennemi a sûrement essayé de s’approprier des émotions de Jésus; encore une fois, satan n’a eu aucun succès. De son Baptême dans le Jourdain à Son dernier souffle sur la croix, Jésus a accompli Sa mission de Sauveur du monde en se soumettant pleinement au Père.

Alors, qu’est-ce qui a rendu Jésus si profondément angoissé dans ce jardin (Mathieu 26 : 36) qu’il a versé des larmes de sang dans la prière ? Avait-il peur de mourir sur la croix, de la douleur et de la torture qu’Il subirait ? 

Si vous regardez Sa vie, vous verrez, il est impossible que le Seigneur Jésus ait peur de la mort, car Il a accepté sans crainte Sa mission, partageant avec ses disciples : « Personne ne m’ôte la vie. Je la donne volontairement » (Jean 10:18).

Non, mon ami, notre Jésus n’avait pas peur de la mort. En étant l’Agneau Parfait pour l’expiation du péché du monde, Jésus savait que le moment terrible viendrait où le Père détournerait Son visage de Son Fils et cela, Jésus redoutait par-dessus tout.

Telle était la réalité de la croix :

Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu ! (2 Corinthiens 5 : 21)

Dans le jardin, Jésus demanda à son Père, pour que cette séparation soit évitée à tout prix, car Il craignait de perdre la Présence de Dieu même un instant. Finalement, Jésus s’est rendu, « Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux », avec la même révérence et crainte qu’Il a maintenue chaque jour de Sa vie devant le Père (Matthieu 26 : 39).

Notre Seigneur Jésus a vécu chaque instant sur terre à la recherche de la volonté de Dieu, avec la jouissance constante de la Présence de Dieu notre Père. Le péché et le manque de prière n’ont jamais été Sa peine.

Bien-aimé, êtes-vous consumé par le zèle de Sa proximité ? Priez-vous avec ferveur ? Fuyez-vous le péché ? Êtes-vous sensible à toute séparation d’avec le Père qui vous aime, comme l’a vécu notre Seigneur Jésus ?

Être au centre de la volonté de Dieu est la définition de l’équilibre. Notre Seigneur Jésus-Christ nous a montré comment, car Il l’a vécu chaque jour.

Si vous avez été béni, veuillez partager avec un ami, donnez et commentez sur l’un des sites sociaux de Revive Nations.